FEDER
Share |
vendredi 13 avril 2018Ouverture des portes à 20:00

FEDER

Style : electro/house
22,50€ - 24€ / 25€ sur place - Mise en vente 30/11/17 à 10h

LE BIKINI

Voir le plan d'accès
rue Théodore Monod
RAMONVILLE SAINT-AGNE

FEDER 

29 ans, signe de la Vierge, Parisien depuis huit ans et déjà deux singles classé or, deux singles classé platine et un single de diamant à l’export…  Hadrien Federiconi s’est imposé comme le nouveau nom de l’électro française et pas seulement : son titre « Goodbye » est le 50ème titre le plus taggé de l’histoire de Shazam. Ses armes secrètes ? Des beats réfléchis, des mélodies addictives et un sens inné du twist synthétique.

Le futur Feder a grandi dans un petit village de la côte d’Azur. A la maison, on écoute beaucoup de musique : Pink Floyd et Bowie pour le père, house music pour le grand frère. Très tôt, le jeune Hadrien manifeste un besoin de créer des choses, de « chercher du nouveau, apprendre de l’Autre ». Il construit des cabanes, confectionne des objets… Après le bac, il part à Londres où il mixe le soir pour payer ses études. Sa curiosité naturelle lui fait faire le tour des disquaires de la capitale anglaise. Or, très rapidement, il se sent frustré de passer les sons des autres et réalise l’immense importance à ses yeux prise par la musique. Il commence à composer sur les logiciels d’ordinateur et se présente à des compétitions de DJ internationaux. De retour en France, il réussit le concours d’une école d’ingénieur du son parisienne, où il étudie les rouages de la technique pendant trois ans. Si ses premières œuvres sont des bandes sonores de court-métrages (dont « J’aimerais que la terre s’arrête »), ce n’est pas un hasard. Feder aime le cinéma dans ce qu’il a de plus narratif, visionnant en boucle des films de mafia, écoutant les musiques de Danny Elfman ou Eric Serra tout en suivant des acteurs comme Al Pacino, Robert Downey Jr et Leonardo Di Caprio.

Début des années 2010 : il rencontre Alex de Synapson avec qui il fonde le groupe d’électro-swing Fonograff. Un troisième complice, Simon, les rejoint. L’accueil est encourageant, mais chacun reprend sa route musicale : Alex doit se consacrer à son groupe originel et Hadrien à Feder. Il lui faudra plusieurs semaines pour confectionner « Sixto », réinvention du « Can’t Get Away » de Sixto Rodriguez – qui approuve chaleureusement cette version. On y entend ce qui nourrit le son de Feder : la deep, la house et le hip-pop. Et pas seulement. En effet, ses influences témoignent de sa grande ouverture d’esprit. On y trouve Tchaïkovski, Dr DRE, Snoop Dog ou Jay-Z, Radiohead, James Blake, Jeff Buckley, Satie, la French Touch, Cat Power, Debussy, du jazz… Mais, confronté au doute, Feder hésite à rentrer à Nice et pense même arrêter la musique. Avant de se décider, il sort néanmoins « Goodbye » à l’été 2014, histoire de voir… Banco ! Le titre se classe dans les hauteurs des charts, de la Russie jusqu’en France en passant par la Turquie et l’Europe de l’Est. Il est sacré numéro 1 du Top Viral Spotify et numéro 1 Shazam durant 7 semaines consécutives : le record de l’année 2015. Ce qui lui vaut une nomination aux NRJ Music Awards  comme « DJ de l’Année ». En 2016, la deep groovy de « Lordly », feat Alex Aïono, devient l’hymne officiel du championnat du monde de Handball 2017.  Feder réalise aujourd’hui le score incroyable de 250 million de streams sur ses 3 singles seulement, et ne compte pas s’arrêter là.  Son 4eme single « Back for More » (feat Daecolm) est déjà certifié disque d’or et le voici une seconde fois nominé aux NRJ Music Awards. 

Son nouvel objectif : présenter toutes ses capacités musicales via des EP qui paraîtront tout au long des mois à venir. Il travaille aujourd’hui sur des sons plus hip hop… sans se fermer à la pop ou à la futurebass. «  J’essaye de sillonner plusieurs styles de l’électronique », explique-t-il. S’ouvrir sur le monde, être curieux, s’inspirer de toutes les formes de création, tel est le mantra de Feder. Et on le ressent dans son dernier projet : BREATHE. Cet EP 4 titres, disponible le 24 Novembre sur toutes les plateformes, montre une nouvelle fois la diversité des horizons de ce producteur exigeant. 

https://www.facebook.com/Federuniverse - https://soundcloud.com/feder_music

Vous aimerez peut être aussi

Maasai #3 :  LOUD + MAGIK + ELFO + DJ HP
vendredi 15 décembre 2017Ouverture des portes à 23:50

Maasai #3 : LOUD + MAGIK + ELFO + DJ HP

Style : trance
18,80€ - 20€

LE BIKINI

rue Théodore Monod
RAMONVILLE SAINT-AGNE
Critical Sound : IVY LAB + EMPEROR + CURRENT VALUE + KASRA + SIGNAL + SKS
samedi 16 décembre 2017Ouverture des portes à 23:00

Critical Sound : IVY LAB + EMPEROR + CURRENT VALUE + KASRA + SIGNAL + SKS

Style : drum'n'bass
16,50€ - 17,70€ / 18€ sur place

LE BIKINI

rue Théodore Monod
RAMONVILLE SAINT-AGNE
vendredi 22 décembre 2017Ouverture des portes à 23:00

RINSE France (spéciale Noël) : DJ AZF + NEUE GRAFIK + MANARÉ + O.XANDER

Style : house/techno
8,5€ - 10€ / 12€ sur place

LE BIKINI

rue Théodore Monod
RAMONVILLE SAINT-AGNE
Foreground : I HATE MODELS + SHDW & OBSCURE SHAPE + KMYLE Live + TOM BARETTA
vendredi 05 janvier 2018Ouverture des portes à 23:00

Foreground : I HATE MODELS + SHDW & OBSCURE SHAPE + KMYLE Live + TOM BARETTA

Style : techno
17,50€ -18,70€ / 20€ sur place

LE BIKINI

rue Théodore Monod
RAMONVILLE SAINT-AGNE
Facebook
Twitter
pub 3
rinse
reveillon