How To Kill The Party - Machinery : TERENCE FIXMER Live + DAVID CARRETTA + KOBOSIL + SOPHONIC + XPLCT
Share |
samedi 04 mars 2017 à 23:00

How To Kill The Party - Machinery : TERENCE FIXMER Live + DAVID CARRETTA + KOBOSIL + SOPHONIC + XPLCT

Style : house/techno

LE BIKINI

Voir le plan d'accès
rue Théodore Monod
RAMONVILLE SAINT-AGNE

Event Facebook

Terence Fixmer (Ostgut Ton - FR) - LIVE
https://soundcloud.com/terence-fixmer

Terence Fixmer est une figure emblématique de la scène techno Française. Il a atteint ce niveau respecté, sans jamais succomber à la promotion excessive ou souscrire au courant dominant.
En live on découvre un son qui évite adroitement la répétition en développant un paysage sonore qui fait appel à l’énergie du mouvement ainsi qu’à l’âme, tout en conservant la profondeur musicale et l'intégrité. Il préserve un style original, de plus en plus expérimental, impitoyable et immédiatement reconnaissable.

David Carretta (Space Factory / ZONE - FR)
https://soundcloud.com/david-carretta

Après 20 ans carrière, 4 albums, des EP et des lives explosifs à travers le monde, David Carretta est l’un des artistes les plus influents de la scène électronique Française.

David Carretta créé son premier groupe « Art Kinder Industrie » à la fin des années 80, avant que les raves et la techno s’imposent avec leurs beats massifs.
Déjà influencé par le New Beat et l’Acid House, ses goûts évoluent vers un son plus lourd aux multiples influences, avec l’arrivée de la techno en France.
En 1993, l’artiste produit son premier track sur le mythique label allemand : Harthouse, adopté par la scène allemande, il devient le premier artiste français à intégrer Deejay Gigolos. Il passe à la vitesse supérieure avec son premier album “Le Catalogue Electronique” sorti sur Gigolo Records. Il enchaînera ensuite les projets : « Domination EP », « Kill your Radio »…

En 2013, l’artiste créé son propre label : Space Factory et prouve son amour pour l’Italo Disco. Depuis, il multiplie les collaborations, et a notamment sorti de puissants tracks chez Zone Records.

Kobosil (Ostgut Ton - ALL)
https://soundcloud.com/kobosil

Originaire de Berlin, tout est allé très vite pour Max Kobosil, il a tout lâché pour la musique après une visite du Berghain. En 2013, Kobosil produit le remix de « Silo » de Barker & Baumecker’s, la même année il sort également son EP sur son propre label.
Dès 2014, il rejoint officiellement l'écurie des résidents du Berghain.
Avec ses productions, l'artiste n’a pas seulement laissé une marque à Berlin mais il s’est également forgé une réputation dans son pays d’origine avec ses goûts pour les sons hypnotiques, dark…
Depuis, il a notamment rejoint Marcel Dettmann et Answer Code Request sur le label MDR et continue de développer son propre label comme une plateforme artistique bien spécifique.

XPLCT (Champ'Caine Records – FR)
https://soundcloud.com/xplctmusic

Sophonic (Champ'Caine Records – FR)
https://soundcloud.com/sophonicdifuzion

Vjing et scénographie by David Brunner
http://www.davidbrunner.fr/

Vous aimerez peut être aussi

SAM PAGANINI + KARMÂA + CITIZEN JIF [ Festival Pink Paradize ]
vendredi 31 mars 2017 à 23:50

SAM PAGANINI + KARMÂA + CITIZEN JIF [ Festival Pink Paradize ]

Style : techno/house
20,80€ - 22€ / 24€ sur place

LE BIKINI

rue Théodore Monod
RAMONVILLE SAINT-AGNE
PONE "Radiant Live" + Dj set All Night Long @ Le Connexion Live
samedi 01 avril 2017 à 20:00

PONE "Radiant Live" + Dj set All Night Long @ Le Connexion Live

Style : electro/hip-hop
13,50€ - 14,80€ / 15€ sur place

Le Connexion Live

rue Gabriel Péri
Toulouse
ANDY C + AUDIO + DILLINJA + MONTY
samedi 01 avril 2017 à 23:00

ANDY C + AUDIO + DILLINJA + MONTY

Style : drum'n'bass
18,50€ - 19,70€ / 20€

LE BIKINI

rue Théodore Monod
RAMONVILLE SAINT-AGNE
The Lost Island : FANT4STIK + BRUTALE + N-VITRAL + ANDY THE CORE + THE SICKEST SQUAD + WIPEOUT
vendredi 07 avril 2017 à 23:00

The Lost Island : FANT4STIK + BRUTALE + N-VITRAL + ANDY THE CORE + THE SICKEST SQUAD + WIPEOUT

Style : hardcore/techno
19,80€ - 21€ / 25€ sur place

LE BIKINI

rue Théodore Monod
RAMONVILLE SAINT-AGNE
Facebook
Twitter
pub 3
La mémoire du Bikini